Après quinze mois comme ministre de l’Écologie, et alors qu’il a avalé un certain nombre de couleuvres, Nicolas Hulot a donc officiellement jeté l’éponge. L’ancien animateur télé et homme d’affaires a accueilli son successeur François de Rugy pour la passation de pouvoir, à l’hôtel de Roquelaure à Paris dans le 7e arrondissement, mardi 4 septembre.

 

C’est très ému et les yeux embués de larmes que Nicolas Hulot a quitté ses fonctions. Sur le perron du ministère, il s’est exprimé face à ses collaborateurs et aux journalistes. “J’ai le coeur qui est triste. J’ai l’esprit libre, j’ai la conscience tranquille. Mais ne doutez à aucun instant que ma démission signifie une forme de résignation, elle est simplement le signal d’une nouvelle mobilisation. (…) Ce geste est fait pour vous servir, il est fait aussi pour servir mon successeur”, a-t-il déclaré. Et l’ancien ministre d’ajouter à l’adresse de son successeur, en partance de l’Assemblée nationale : “Mon cher François, je n’ai pas en l’état réussi à combler cette ligne de faille entre deux cultures, entre deux intelligences, l’économie et l’écologie. Mais ce n’est pas une fatalité, ce qui n’a pas été possible hier le sera je l’espère demain.

Téléchargez votre guide
"L'éco-renovation par Isolidarité" gratuitement

Téléchargez votre guide

"L'éco-renovation par Isolidarité" gratuitement

Entrez votre email pour recevoir gratuitement notre livre !

You have Successfully Subscribed!